Un « success story »

AQDR Monts et Rivières

Bien malin, sauf un résident de la région, qui pourrait dire où est située une région dénommée « Monts et Rivières ». Là, comme partout au Québec, il y a de nouveaux aînés, c'est-à-dire des personnes qui ne sont plus sur les listes de paye, mais qui ont encore devant elles une espérance de vie d'en moyenne 25 ans, dans des conditions acceptables. Des personnes qui ne sont plus dans la cohorte de celles qui sont dites « adultes » ou de la maturité, mais qui sont encore loin d'être en perte d'autonomie totale. Un leadership s'exerce dans la communauté des personnes âgées. Cette fois, il a été exercé par la direction locale de l'AQDR, l'Association québécoise pour la défense des droits des retraités.


À deux reprises, en deux années consécutives, des citoyens se sont regroupés pour concevoir et organiser deux congrès dont on peut dire, en simplifiant beaucoup, que le premier fut un congrès d'analyse de la situation des personnes aînées dans la région et le second, à la demande même des organisateurs, un congrès de formation sur un sujet brûlant : les valeurs.dont tout le monde parle !


Les organisateurs ont osé ! Ils sont allés chercher des maîtres de l'analyse de la pensée et de la situation actuelle : Jacques Grandmaison, Jacques Limoges et Jacques Dufresne. Ils sont allés les chercher et leur ont proposé une tâche difficile : préparer et présenter un éditorial un sujet : Des valeurs.qu'est-ce-à-dire ? Des valeurs pour le Québec d'aujourd'hui ; Les aînés et les valeurs. Une journée de travail alliant écoute, échanges, recommandations et un lunch offert par la municipalité. Tous les participants ont été d'accord pour considérer le travail accompli satisfaisant comme une première étape d'une deuxième à finir sur le raffinement des propositions rédigées. Ils ont reconnu que la table était mise.et qu'il fallait maintenant lancer l'invitation pour l'an prochain.


La démarche citoyenne enclenchée et conduite par un groupe de personnes âgées a mobilisé l'appareil politique : deux députés ont délégué leurs représentants personnels ; les maires des deux municipalités les plus impliquées ont tenu à participer à tous les travaux. Il sera de plus en plus difficile, dans cette région, de faire sans l'engagement des aînés.car ils sauront maintenant quand et comment faire sentir leur présence au profit de toute la population.


C'est un « success story », mais ce n'en est que le commencement. À propos, Monts et Rivières.c'est à Chambly !


Jean-Louis Lévesque