La toile de l'éducation


Les plus aînés des aînés auront de la difficulté à penser que la toile entière de l'éducation se préoccupe d'eux et qu'ils ont souvent un rôle à jouer dans le maintien et le développement de cette toile. Il en est pourtant ainsi.


Depuis la réforme de la loi sur la santé et les services sociaux, il y a plus de cinquante ans, les aînés sont une préoccupation du système. Il y a belle lurette que les grands instituts de gériatrie sont nés dans les universités qui sont dotés de facultés de des sciences de la santé. La gérontologie est aussi née dans les universités avec la promulgation de cette loi. Ce n'est pas sans tendresse qu'on peut, regardant par-dessus son épaule derrière soi, revoir l'époque de développement et de formation des premiers programmes de certificats en gérontologie. Il n'est plus de facultés des sciences de la santé au Québec où il n'y a pas, intégrée au curriculum régulier, de cours formels sur la santé des personnes âgées. De nombreuses spécialités s'adressant spécifiquement aux citoyens âgés ont aussi été développées. On peut penser aux recherches fondamentales sur les effets de nombreux médicaments, la création de nouveaux médicaments, la recherche sur des phénomènes de physiologie humaine, le fonctionnement de la mémoire et bien d'autres encore. Ce bouillonnement d'activités échappe peut-être à la connaissance du grand public, mais il n'en est pas moins là et constitue des points de repère pour toute l'action sociale destinée à la population âgée.


Chaque centre universitaire a eu à cour de développer des activités d'information et de formation destinées à la population des personnes vieillissantes elle-même. L'Observatoire Vieillissement et Société est lié à l'IUGM de l'Université de Montréal ; Studies in Retirement relève de la Continuing education de McGill, l'Université du troisième âge a été mis sur pied par l'Université de Sherbrooke et a influencé d'autres universités dont Laval et a pris racine dans tous les coins de la province.


L'Observatoire Vieillissement et Société n'a pas une mince tâche: scruter toutes ces initiatives, activités, services offerts aux personnes âgées et souvent, très souvent, offerts grâce à l'investissement des compétences et de la participation de bénévoles. Mais il y a encore une autre toile : la toile des grands mouvements d'aînés. Ce sera pour le prochain billet.


Jean-Louis Lévesque