La toile de l'État



On devrait peut-être dire « pour le gouvernement ». Qui sont ces seniors ou personnes âgées pour le gouvernement ? Elles ne sont pas ignorées. Il y a d'abord la production continue de données et statistiques, fiables et accessibles. Rapport des groupes d'âge démographiques. Comparaisons de la durée de vie par décades.par sexes. État des revenus extrêmes et moyens. Courbe de changements dans l'écoulement de la vie humaine par années, par décades, par siècles. Comparaison de certains coûts de santé par groupe d'âge. Tout ça disponible par ordinateur ou sur document papier. De quoi répondre à une multitude de questions. Information toujours accessibles à la pointe des doigts ou sur documents papiers. Et, à la demande, une foule d'autres renseignements fiables pour composer un portrait global ou spécifique. Mais, il y a plus.


D'abord un ministre, actuellement une ministre des personnes âgées. Puis un conseil des aînés. Puis, dans ce conseil, un Comité d'éthique. Puis un projet : des États généraux.probablement intergénérationnels. Puis un bulletin. Et un site Web. Et la suite n'est pas moins intéressante : des tables de concertation des aînés. La belle affaire ! Une toile d'araignée sur toute la province.pas pour s'y prendre.mais pour aller fureter dans tous les coins et pour que chaque coin se prenne en charge. Les tables de concertation n'ont pas encore atteint leur vitesse optimale d'opération et d'efficacité. Mais elles existent. Personne ne peut leur reprocher leur manque d'efficacité parce que ces tables sont entre les mains de la population elle-même.et qu'elles ne peuvent s'en prendre qu'à elles de leur manque de pertinence ou d'efficacité. Bien sûr, elles auront des comptes à rendre à leur géniteur !


On ne peut taire la part du gouvernement dans l'octroi de fonds à des événements ou à des projets d'organismes relevant plutôt de la société civile et de l'initiative spécifique à une cause particulière ou à une région particulière ou à un événement particulier.


Cette action gouvernementale pourrait bien engendrer une certaine passivité et une certaine dépendance n'était l'existence d'une toile complémentaire jouissant d'une autonomie rare sur la planète : la toile de la société civile. Ce sera l'objet du prochain billet.