Remise du  prix du Grand Aîné

Le prix du Grand Aîné est décerné à une personne âgée de plus de 80 ans pour souligner sa contribution à la société et au bien-être des personnes âgées. Le ou la récipiendaire reçoit une plaque commémorative lors d’un événement de l’OVS. Le choix est déterminé par le conseil d’administration et le comité consultatif de l’OVS, en tenant compte des critères de choix ici-bas. Les candidatures ne sont pas sollicitées.

Critères de choix

  • Une personne de plus de 80 ans.
  • Une personne toujours active qui œuvre pour le bien- être des aînés.
  • Une personne dont les réalisations sont reconnues.
  • Une personne ayant un souci d’une représentation équitable des sexes, des origines et des expertises.

Les récipiendaires du prix Grand Aîné

1er récipiendaire : Monsieur Marcel Routier

Le 16 décembre 2010

Monsieur Marcel Routhier fut un homme remarquable qui, durant les dernières décennies de sa vie, s’est impliqué dans la cause des aînés. Tout au long de sa vie, sa seule présence fut un encouragement quotidien pour son entourage.

Président et fondateur du club Les Ultramontais, il a été 17 ans à la barre de cet organisme et a participé à son essor. Monsieur Routhier a également été membre de l’organisme SARPAD (Services d’Accompagnement et de Répit aux Personnes Âgées à Domicile) de 2003 à 2013. Il méritait plus que tout autre une reconnaissance officielle de sa contribution sociale.

C’est ainsi que, lors du 10e anniversaire de la Table de concertation des aînés de l’île de Montréal (TACÎM), l’OVS et la TCAÎM lui ont accordé, pour la première fois dans leur histoire, le titre de « Grand Aîné ». Cette reconnaissance, dont il est le premier récipiendaire, servira périodiquement à souligner la contribution sociale d’un senior. Elle sera accompagnée d’un témoignage de reconnaissance.

2e récipiendaire : Docteure Gloria Jeliu

Le 16 avril 2012

Clinicienne et chercheuse en développement de l’enfance, la Dre Gloria Jeliu a fait carrière au CHU Ste-Justine pendant cinq décennies. Elle s’est illustrée par ses efforts novateurs, notamment en matière de protection des jeunes en situation de maltraitance.

Diplômée de la Faculté de médecine de Paris, la Dre Jeliu s’est engagée à l’enseignement de la pédiatrie et a franchi tous les échelons pour devenir professeure agrégée, puis professeure titulaire. En 1992, elle est nommée professeure émérite de pédiatrie à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Par ailleurs, elle détient un diplôme d’études supérieures spécialisé en bioéthique, un sujet sur lequel elle a donné plusieurs ateliers au cours des ans.

La Dre Jeliu est récipiendaire de nombreux prix, dont celui du Collège des Médecins (1997), de l’Ordre du Canada (2002). En 2008, elle est reçue Chevalière de l’Ordre national du Québec.

Pour toutes ces raisons, la Dre Gloria Jeliu est la seconde récipiendaire du Prix Grand-Aîné, décerné par l’Observatoire Vieillissement et Société (OVS).

3e récipiendaire : Monsieur Jean-Louis Lévesque

Le 17 avril 2014

Monsieur Jean-Louis Lévesque est avant tout un spécialiste de l’éducation des adultes ou andragogie. Il est aussi philosophe et théologien, observateur de la culture et communicateur.

Il a servi à l’Institut de Pastorale de Montréal, à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal, à la Faculté d’éducation permanente, au vice-rectorat aux projets spéciaux comme consultant au vice-recteur aux projets spéciaux.

À l’Université de Sherbrooke, il a été directeur général-adjoint et directeur général de l’éducation permanente et secrétaire général de l’Université. Il a été appelé à être consultant en formation continue auprès des principales associations médicales, auprès des diocèses et pour beaucoup d’organismes sociaux et scientifiques.

Il fut aussi expert animateur pour des événements religieux majeurs à la télé et à la radio de Radio-Canada. Jean-Louis Lévesque est aussi écrivain et un préfacier sollicité, tant au Québec qu’en Europe

4e récipiendaire : L’Honorable Marisa Ferretti Barth

Le 5 novembre 2015

Née en Italie, en 1931, Madame Ferretti Barth a complété des études collégiales en sciences sociales. En 1963, elle immigre au Québec. Dès le début des années 1970, elle est conseillère en immigration, puis planificatrice des services communautaires italiens. Constatant un manque flagrant de ressources pour les aînés, en particulier pour les Italo-Canadiens, elle s’applique à implanter, de 1973 à 1974, le Conseil régional des aînés italo-canadiens (CRAIC). Pendant la période 1974-2008, elle y remplit plusieurs fonctions : travailleuse sociale, conseillère en ressources humaines, animatrice communautaire, directrice générale, vice-présidente et PDG. De 1991 à 2008, elle est présidente de l’Associazione Italiana Assistenzia Collettivita.

Elle reçoit plusieurs marques de reconnaissance, dont :

Femme de l’année, dans le domaine social et humanitaire (1986), Médaille d’honneur – Fédération des groupes ethniques du Québec (1989), Prix Armand-Marquis pour son travail auprès des Petits frères des pauvres (1995), nommée Grand officier de l’Ordre du mérite de la République italienne (2002) et nommée Chevalière de l’Ordre du Québec (2008). Elle devient par ailleurs la première femme d’origine italienne à accéder au Sénat du Canada en 1997. Elle s’y retire à 75 ans.

Ses champs d’intérêts et de spécialisation englobent l’intérêt à la cause des personnes aînées; les arts et la culture; le multiculturalisme et l’immigration et les droits de la personne.

5e récipiendaire : Madame Marie-France Castonguay-Thibaudeau

Le 8 décembre 2016

Née à Causapscal en 1931, Madame Marie-France Castonguay-Thibaudeau a poursuivi ses études d’infirmière à l’Hôpital Ste-Justine, puis à l’École d’hygiène de l’Université de Montréal, à l’Université McGill et à l’Université Yale. Elle a occupé le poste d’infirmière hygiéniste au Service médico-social de l’Hôpital Ste-Justine, au Service de santé de la Ville d’Ottawa, au Kenora Health Unit en Ontario, pour devenir professeure à l’Université de Montréal en 1967. En 1981, elle devient professeure titulaire de doyenne de la Faculté des Sciences infirmières de l’Université de Montréal, puis professeure émérite par la suite. Elle a notamment été responsable de la mise sur pied et de la direction de la maîtrise en sciences infirmières.

Madame Castonguay-Thibaudeau a aussi reçu un doctorat honorifique de l’Université du Québec à Trois-Rivières. En 1992, elle est nommée Chevalière de l’Ordre du Québec et, en 1993, elle reçoit le prix Ethel-Johns de l’Association canadienne des écoles universitaires de nursing.

Elle a aussi siégé pendant plus de 20 ans au conseil d’administration de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal. Auteure de nombreux articles et chapitres de livres, elle siège aujourd’hui au conseil d’administration et consultatif de l’Observatoire Vieillissement et Société.